Le 30 juin, en Conseil de communauté, Imaginons Obernai s’est intéressé au contrat de délégation de service public (DSP) signé le 20 décembre 2020 avec le groupe Récréa. Ce contrat comprend diverses annexes réglementaires, dont la convention tripartite entre la Communauté de communes, l’exploitant et notre club de natation, les Dauphins. Signera, signera pas ? En séance, suite à notre question, nous avons obtenu confirmation que cette convention tripartite, dont les élus communautaires devaient être destinataires, n’avait pas encore été signée. Alors qu’une nouvelle période de délégation s’ouvre pour 6,5 ans, quoi de plus légitime pour les élus communautaires, que…
Récréa « nous allons vous donner le sourire ! » (*), c’est le slogan du nouveau délégataire retenu pour la gestion des équipements aquatiques de notre territoire.  Dès la première année, Récréa ambitionne de renouer avec une fréquentation proche des 289 000 entrées, niveau atteint en 2018. Les turbulences de 2019 avaient pourtant fait chuter les entrées à moins de 240 000 (**), et l’année 2020 marquée par la crise sanitaire enregistrera sans doute une nouvelle baisse de fréquentation. Dans le contexte actuel, Récréa présente une politique commerciale dynamique, à l’image de ce qu’il pratique dans d’autres équipements similaires gérés…
Mi-septembre, les élus communautaires étaient conviés à participer à une commission portant sur les équipements aquatiques en présence de l’actuel exploitant Récréa, chargé de présenter l’état des lieux de gestion et de l’exploitation de ces équipements.Depuis novembre 2019, suite à une procédure d’urgence, Récréa est aux commandes pour une période transitoire qui prendra fin en décembre. Dans le cadre de la prochaine délégation de service public (DSP), deux candidats sont actuellement en lice pour une nouvelle période contractuelle de six ans et huit mois. Les élus du groupe Imaginons Obernai sont intervenus pour demander des informations complémentaires sur la…
Les travaux de rénovation du Pentagliss ont démarré à L’O Espace aquatique malheureusement fermé cet été en raison de la crise sanitaire… Un budget conséquent de plus de 400 000 Euros HT. La boule à vagues du bassin extérieur n’est quant à elle pas remplacée pour le moment. Après 10 ans d’exploitation, quelles sont les attentes des habitants de notre territoire ? Quel bilan et quelles perspectives pour cet équipement structurant financé par les contribuables de notre communauté de communes ? Des questions qui dérangent….
Alors que L’O Espace aquatique est resté fermé tout l’été, la piscine de plein air a ouvert ses portes au public… en pratiquant des tarifs élevés et sans offre d’abonnement !De fait, beaucoup de familles sont incitées à s’orienter vers d’autres piscines plus accessibles.Bilan, une attractivité et une fréquentation à la baisse, un déficit grandissant à la charge des contribuables de la Communauté de communes.Quel est l’intérêt de la société Récréa, gestionnaire du site et de la Communauté de communes du pays de sainte Odile ?…