Ces dernières années, la ville a réalisé d’importants travaux de mise en accessibilité des bâtiments publics. Elle a également arrêté en 2016 un Agenda d’accessibilité programmée définissant un échéancier de travaux pour l’ensemble des sites restant à mettre aux normes.

De même, pour le Transport public urbain, un Schéma directeur et un Agenda d’accessibilité programmée ont été validés en 2015.
Concernant les bâtiments, certains aménagements prévus ont été retardés ; au plan des mobilités, le réseau PASSO a évolué fin 2017 avec la création d’une deuxième ligne et la ville s’est récemment engagée dans la réalisation d’un plan vélo.

Conformément à l’article L2143-3 du code général des collectivités territoriales, dans les communes de 5 000 habitants et plus, il est créé une Commission communale pour l’accessibilité. Cette commission consultative est composée de représentants de la commune, d’associations d’usagers et de personnes handicapées. Elle intervient non seulement pour dresser le constat de l’état d’accessibilité du cadre bâti existant, des transports, mais également de la voirie et des espaces publics.

Elle établit un rapport annuel présenté en conseil municipal et peut faire toutes propositions utiles visant à améliorer la mise en accessibilité de l’existant.

Nos questions :

Les Schémas d’Accessibilité programmés des bâtiments et des transports publics feront-t-ils l’objet d’une actualisation et leurs bilans présentés ?

La compétence mobilités étant aujourd’hui exercée par la Communauté de communes, comment la démarche engagée sera-t-elle poursuivie au regard des évolutions du service ?

La Commission communale pour l’accessibilité a-t-elle été constituée ? Sera-t-elle prochainement consultée sur l’évolution de l’Agenda d’Accessibilité Programmé des bâtiments publics et les réaménagements projetés pour la mise en œuvre du plan vélo ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A lire également

Laisser un commentaire