La presse a relaté récemment les difficultés financières du Mont Sainte-Odile, l’un des sites d’exception les plus visités d’Alsace, propriété de l’Evêché de Strasbourg. La mutation de ce haut lieu spirituel et patrimonial est annoncée. Le massif du Mont Sainte-Odile dans son ensemble fait aussi l’objet de réflexions en vue d’un développement et d’aménagement durables.

Dès 2006, quelque 60 signataires, collectivités et partenaires, ratifiaient une charte de valorisation du massif du Mont Sainte-Odile. Depuis cette date, de nombreuses actions ont été engagées pour mettre en valeur le massif et aussi le préserver des conséquences d’une affluence non maîtrisée.

Cette démarche est notamment portée par les trois intercommunalités du Piémont des Vosges, réunies au sein du Pôle d’Equilibre Territorial (Barr-Obernai-Rosheim, 35 communes au total). Un comité de pilotage composé d’élus, les Présidents du PETR et des intercommunalités du Piémont des Vosges, les Maires des communes d’Ottrott et de Saint-Nabor et de représentants de la Région, de l’Evêché et de l’Etat président aux enjeux du massif du Mont Sainte-Odile.

Le 11 février dernier, le comité syndical du PETR a confié au Bureau INGEROP une étude d’opportunité et de faisabilité portant sur le développement et l’aménagement durables du massif du Mont Sainte-Odile.

Deux scenarii de transports seront évalués pour la desserte du Mont Sainte-Odile :
. le transport par navettes ou bus électriques,
. le transport « téléporté » (télécabine, téléphérique ou autre)

Le phasage de l’étude et les modalités de concertation seront prochainement présentés aux cinquante élus siégeant au comité syndical du PETR. Le coût de l’étude se monte à quelque 140 000 €.

En savoir plus :

. La délibération du 11 février 2021 du PETR relatif à l’étude d’opportunité et de faisabilité portant sur le développement et l’aménagement durables du massif du Mont du Mont Sainte-Odile

. La charte de valorisation du massif du Mont sainte Odile (2006-2013)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A lire également

Laisser un commentaire