Se garer en voiture au centre-ville avec moins de stress et de pollution, c’est l’une des promesses de la majorité pour ce  projet de réaménagement.
Imaginons Obernai s’était opposé au principe du barriérage, arguant qu’une autre solution moins coûteuse et moins impactante aurait pu être mise en œuvre.   

▶ A l’heure des circulations douces, cet aménagement n’invite pas vraiment à la réduction du flux automobile au coeur de ville.

Dommage que la pré-signalisation du parking des remparts n’ait pas été améliorée pour mieux diriger les automobilistes en périphérie. A quelques minutes à pied du centre, ce parking gagnerait à être mieux aménagé et son espace de stationnement organisé. 

▶ Paradoxal, la ville déploie son grand plan vélo et investit dans des barrières pour les voitures.

Qu’on se le dise, à Obernai il n’est pas question d’opposer les automobilistes et les autres usagers de la voirie ! En attendant dans l’hypercentre, la ville dépense beaucoup d’argent pour de coûteuses barrières.
Pour les cyclistes, il faudra patienter encore, pour le moment ni aménagements légers, ni signalétique, ni zones de rencontres bien identifiées pour attirer l’attention  et sécuriser la circulation des vélos.
D’ailleurs, les cyclistes sont-ils les bienvenus pour transiter place des fines herbes ? Pas même un pictogramme au sol pour signaler leur présence ; nous espérons que l’abri à vélo et les arceaux complémentaires figurant sur le projet de réaménagement seront prochainement installés. 

Notre précédent article sur le réaménagement de la place des fines herbes : https://www.imaginons-obernai.com/barrierage-place-fines-herbes.

Le budget conséquent du barriérage  / Source : ville d’Obernai 

 

▶ Le volet paysager totalement absent du projet présenté en commission a été tardivement intégré !

Faut-il y voir une marque d’intérêt pour nos propositions très concrètes, dont certaines viennent  d’être mises en oeuvre ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A lire également

Laisser un commentaire