De façon générale, avec l’arrivée au-delà des 60 ans des générations nombreuses nées après-guerre, la population française continue de vieillir.

A Obernai, la tranche des plus de 60 ans a augmenté de 46,5 % en dix ans et représente aujourd’hui plus de 29 % de la population.

▶ Le pays de Sainte Odile dispose à Obernai de deux foyers résidences pour personnes âgées valides :

  • le Foyer Hohenbourg propriété du bailleur social Obernai Habitat, qui compte 68 logements,
  • la résidence du bailleur Alsace Habitat, 23 logements édifiés sur le site de l’ancienne gendarmerie.
    Ces deux résidences sont situées rue du Foyer.

Deux autres établissements gérés par le Groupement hospitalier Sélestat-Obernai (GHSO) accueillent les personnes âgées dépendantes :

Dans sa séance du 21 décembre 2020, le conseil municipal d’Obernai a décidé à l’unanimité de participer au financement  d’une cuisine en liaison chaude contiguë à la salle à manger de l’EHPAD « Les Berges de l’Ehn ». On aimerait penser que cette dépense  de 30 000 € marque le soutien de la municipalité à cette belle maison de retraite. 

▶ Et c’est bien vrai que la localisation de cet établissement est fortement appréciée par l’ensemble de ses résidents et de leurs familles, puisqu’il leur suffit de quelques minutes pour se retrouver place du Marché ou au Parc de Hell, et pouvoir y rencontrer du monde.

▶ Cette situation centrale, propice au lien social nécessaire et bénéfique aux personnes âgées, est d’ailleurs vantée par de nombreuses publications, qui rajoutent parfois la proximité de l’église Saints Pierre et Paul.

Malheureusement, cette future cuisine en liaison chaude revêt un caractère nomade, puisqu’il lui faudra déménager à l’autre bout d’Obernai. 

Dans une logique de rationalisation, le transfert à l’horizon 2026 de cet EHPAD dans un nouveau bâtiment à construire à côté du Nouvel Hôpital d’Obernai a été décidé. Loin de toute vie sociale extérieure et très loin du cœur de ville.

▶ Qu’adviendra-t-il du bâtiment des Berges de l’Ehn ? Tout comme les bâtiments de l’ancien hôpital, sera-t-il vendu à un promoteur immobilier pour y créer un immeuble dont les futurs appartements ne seront pas à la portée de tous ? 

▶ La résidence seniors, annoncée à la nouvelle Capucinière, n’a-t-elle pas été remplacée  par un programme immobilier quelconque, accessible à ceux qui en ont les moyens ? Le conseil municipal avait pourtant approuvé les 19 décembre 2016 et 20 juin 2017 le principe d’une résidence « type Séniors »

Le vieillissement de la population et le développement des services à nos aînés sont de vrais sujets.
Nos structures d’accueil sont-elles suffisamment dimensionnées pour faire face au grand-âge et assurer un accompagnement digne ?
Notre territoire n’est toujours pas pourvu d’une unité de vie protégée, pour accueillir des patients présentant des pathologies de type Alzheimer.

Cette tendance doit être prise en compte dans les politiques publiques, afin de préparer notre territoire à pouvoir offrir les services à la hauteur des besoins de la population. L’actualité du nouvel Ehpad d’Obernai nous donne l’occasion d’évoquer cette thématique.

Par une question orale en séance du conseil municipal du 29 novembre, Imaginons Obernai interpelle le Maire d’Obernai,  également Vice-Président du Conseil de Surveillance du GHSO,  sur cette problématique et les besoins croissants sur notre territoire.

Quel soutien de la ville pour le projet de nouvel EHPAD ?
Quel devenir pour les Berges de l’Ehn ?
Comme dans d’autres villes moyennes, quelle est la volonté de développer des  « résidences services » ou « autonomie », afin de créer une offre complémentaire d’hébergements destinés à accueillir les seniors valides  en coeur de ville ? 
La Commission permanente du Conseil municipal Education, Vie scolaire, Jeunesse, Solidarité et Action sociale sera-t-elle saisie de ces questions ?

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A lire également

Laisser un commentaire